Féministe, moi ?

Parlons un peu féminisme.

Je ne me revendique pas féministe car je ne conçois pas que de nos jours, une femme puisse ne pas l’être. D’ailleurs, je ne conçois pas tellement plus qu’un homme ne le soit pas. Pire que ça, je me demande pourquoi il existe encore un nom qui définisse la lutte pour l’égalité hommes / femmes.
Lire la suite

Pour la dignité des faibles

Si vous avez pris l’habitude de me lire, ici ou plutôt sur mon blog précédent, vous avez pu constater que j’aime bien glisser des références à des films ou des séries populaires. Aujourd’hui n’échappera pas à la règle : j’ai piqué le titre de mon article dans un épisode du Livre VI de Kaamelott. César à Arthur : « Des chefs de guerre, il y en a de toutes sortes. Des bons, des mauvais, des pleines cagettes, il y en a. Mais une fois de temps en temps, il en sort un. Exceptionnel. Un héros. Une légende. Des chefs comme ça, il y en a presque jamais. Mais tu sais ce qu’ils ont tous en commun ? Tu sais ce que c’est, leur pouvoir secret ? Ils ne se battent que pour la dignité des faibles. » J’ai vu toutes les saisons de Kaamelott une bonne dizaine de fois et pourtant, cette tirade fait toujours écho en moi.

Je suis régulièrement taxée de féministe, militante pour la condition des personnes handicapées, prônant une éducation laxiste … Mais la vérité, c’est que je me bats pour la dignité des « faibles ». Dans cet article, je vais aborder la faiblesse uniquement du point de vue du handicap mais j’aurai l’occasion de revenir sur les autres points plus tard.

Lire la suite